20/01/2013

Ils m'ont gardée pour respecter les quotas

 

Je ne peux pas vous décrire à quel point je suis flattée d'avoir échappé à l'élimination lors de la révision de la plateforme des blogs 24Heures. Peu sûre de moi-même, j’étais persuadée qu’à la moindre révision, je ferais partie des premiers éliminés, moi et mes blogs balkaniques. Trop paresseuse pour mettre régulièrement mon site à jour (syndrome typiquement balkanique!) – mon limogeage me semblait certain. Sans aucun doute, c'eût été juste. Comment pouvais-je prétendre, moi, une fille des Balkans, me mesurer aux grands lions des blogueurs.

Et pourtant, surprise: ils ont gardé mon blog «en raison de l’intérêt de leurs contributions, de leur engagement, de leur audience, mais aussi avec le souci d’offrir un reflet de la diversité politique, culturelle et sociale du public vaudois.»

- Hé hé, ils m’ont gardée pour respecter les quotas! – ai-je toute de suite pensé.

Au temps de la Yougoslavie communiste chaque succès, chaque avancement de carrière, chaque reconnaisance ou récompense étaient décidés «par quota»: un quota du parti, un quota militaire, un quota national, que sais-je. Mais je m’en souviens bien. Un jour j’ai participé a une compétition régionale de récitation et je n’étais pas mauvaise. On espérait que j’allais gagner un des prix. Pourtant, à la surprise de tous, une mignonne petite blonde a remporté le prix et pourtant, personne ne se souvenait de sa récitation parce qu’elle était trop silencieuse, timide et peu persuasive. Mon enseignant, évidemment déçu, même fâché par la décision du jury, avait alors essayé de m’expliquer ce qui s’était passé:

- Elle a gagné le prix pour respecter le quota national. Cette année c’est le tour aux Hongrois de gagner.

Mon enseignant n’a pas réussi à me consoler, et encore moins à me mettre ma colère. Il a juste réussi à m'embrouiller au point que, pendant des jours, je posais des questions à mes parents sur les divers quotas, sur la justice, sur la fraternité et l’unité, sur l’égalité et le reste du communisme de Tito. Ainsi, dans l’ex-Yougoslavie multiethnique, il y avait beaucoup de minorités soi-disant nationales. En respect des principes de justice nationale, les minorités devaient être respectées, reconnues et promues. La libre concurrence était quelquefois arrangée pour être encore plus libre et pour représenter les libertés et les droits des minorités. Comme dans le cas de la petite Hongroise à la compétition de récitation. Ce qu’on désignait autrefois en ex-Yougoslavie par «quota», aujourd’hui on l'appelle politiquement correct. Et beaucoup de cyniques, même mon enseignant, s’en moquent. Moi non. J'ai été élevée, dès mes journées de récitations, dans l’esprit de responsabilité et de justice pour les faibles même si c’est pour respecter les «quotas» communistes. Cependant, quand ce système s’est effondré et quand est venu le temps d’expulser, de tuer et d'anéantir les minorités de tous bords, tous ces cyniques ont accueilli leur revanche avec joie. Imaginez ma confusion face à cette nouvelle mode d’exiler et de tuer ceux qu’on avait protégés et appréciés par habitude jusqu’à ce moment-là. Alors je me suis révoltée et je n’ai pas accepté cette revanche. Et pour toujours je me suis mise du côté des minorités nationales, politiques, religieuses, raciales, culturelles, en un mot du côté de tous les faibles. Dans mon pays, j’ai longtemps fait partie de la minorité politique. Je ne vais pas vous apprendre que, sous la dictature, aucune minorité n'est à l'abri, surtout la minorité politique. Et en Suisse, dans ce nouveau monde politiquement correct et très littéralement noir et blanc, je suis devenue minorité nationale, minorité par origine – la fille des Balkan.

J’espère que vous pouvez comprendre maintenant pourquoi il est tellement important pour moi que les gens de 24 heures aient conservé mon blog, d’autant plus si cette décision a été prise «par quota». Ce «quota» m’a d’abord fait rire, mais m'a aussi convaincu que je dois être fière de mon origine minoritaire, ce que je suis certaine d'être ici désormais. Et que toujours quelqu’un, parmi les responsables, me protègera quand auront commencé les bagarres des grands, même parmi les blogueurs.

Et si je profite aujourd’hui des décisions prises «par quota», que ce soit aussi ma petite revanche sur ma concurrente hongroise de récitation.

 

Commentaires

Faites attention!... À écrire si correctement, plus personne ne va imaginer que vous puissiez être une "minoritaire" avec le droit à un "quota"!...

Pardon! Quelqu'un vient de me souffler à l'oreille que, justement, c'est le fait que vous écriviez correctement qui peut faire penser que vous n'êtes pas une "majoritaire". En Romandie, il n'y a plus un seul "majoritaire" capable d'écrire ainsi que vous le faites!

Écrit par : Baptiste Kapp | 21/01/2013

Je transmettrai vos compliments à mon traducteur. Oui, j'ai un traducteur. C'est le prix à payer en attendant de parfaire cette langue magnifique et impossible. Ce n'est pas uniquement une question de bonnes manières, c'est avant tout ma responsabilité de m'adresser à vous correctement dans votre langue. C'est mon tour de jouer fair-play devant une majorité. BG.

Écrit par : Balkan girl | 21/01/2013

Je n'y crois pas trop, à votre version des quotas. Sinon, ils garderaient Barbie pour cause de quota LGTB (lesbiennes-guignols-thanatophiles-baroudeurs), Redbaron pour le quota d'aviateurs délirants, etc, etc.
Ils vous gardent pour cause d'acratopégismophilie aiguë. Je vous laisse à vos soucis de traduction...

Écrit par : Géo | 21/01/2013

Mais non, mais non, cette histoire de quota c'est débile. Je crois plus a des conneries de type politico-copinageries-babacoolesques. On dira juste que le crétin d'à-côté a encensé votre «élection» à la Confrérie des Gros-niqueurs Réunis. Donc, le Conseil de Fondation savait parfaitement ce qu'il faisait en ne vous écartant point. Perso, je vous félicite pour cette promotion ô combien gratifiante où vous ne manquerez pas de réanimer nos neurones assoupies. Vos origines balkaniques... ...ma foi on ne choisit pas son lieu de naissance, ni les abrutis de politiques qui vous font souffrir ou qui vous amènent à dérailler. Vous accepterez quand-même que je vous dise que ce ne sont pas les cons-fédérés qui ont poussé les populations de votre contrée à s'entre-tuer une décennie durant. Je veux bien admettre que mon propos est provocateur, voire déplacé, mais le faits son têtus. Donc je ne comprends pas très bien cette idée de statut de «minorité». Va falloir que l'on m'explique: minorité victime de qui? Pourquoi devrais-je avoir de l'empathie pour des Serbes qui ont trucidé des Croates ou des Croates qui ont massacré des Kosovars...
Pas d'accord donc avec cette idée de "minorité" vous concernant, comme si l'on parlait des pédés ou des Roms. Mais comme le tordu d'à-côté mélange tout et son contraire, pas étonnant qu'il vous cire les pompes.

Écrit par : petard | 21/01/2013

L'un ou l'une de vous aurait-il, elle l'amabilité de cliquer, tant que c'est encore présent sur la colonne des blogs "air du temps", sur le billet de redbaron, "Pisseux..." pour voir si ce qui est annoncé et encore contenu? vous allez être surpris!
De même les commentaires signés par lui, n'apparaissent pas dans la colonne des commentaires!
La liquidation, à déjà commencé! De la même manière que l'habituelle! Celle du 8 janvier! C'est la démocratie de marché!
Merci!

Écrit par : Y.Diot | 21/01/2013

Girl des Balkans, bienvenue dans démocrassie.com! On y pratique, mais vous ne le remarquez pas, -parce que ça vous arrange- que s'y pratique les mêmes manières de censures et de quotas, que celles de vos "communistes"!
Quant au traumatisme subit dans votre enfance, nous en avons aussi, pour des raisons de quotas classe sociale, s'il durent autant, si votre insécurité ne provient que de là, il y a des psy!

Écrit par : Y.Diot | 22/01/2013

Par souci de quota, on garde surtout des crétins congénitaux comme Géo, Scipion, Corélande et autres dans ces blogs. Ainsi va la vie.

Écrit par : Ollon | 22/01/2013

Ollon@ Votre commentaire tombe mal. Je me suis fait virer il y a longtemps par Véronique Pasquier, maître des lieux et ancienne correspondante de 24 heures dans précisément les Balkans, et qui a commencé sa carrière là-bas en marrainant une fille de Kosovars. Bonjour l'objectivité...
Scipion, malheureusement, ne commente plus rien depuis longtemps.
Et Corélande plus grand'chose non plus. Mais c'est plutôt une bonne nouvelle...
Quant à être traité de crétin congénital par vous, sans le moindre argument, croyez bien que cela ne me dérange pas du tout. Je dirais même que cela prouve que les cons que je dénonce sont dérangés par mes interventions, ce qui me fait très plaisir.
Ainsi va la vie, comme vous dites...

Écrit par : Géo | 22/01/2013

Scipion —que l'on imagine très bien en dignitaire nazi discutant de la solution finale tout en mangeant des petits fours— était tellement dérangé qu'il est probablement mort devant son ordinateur, consumé, rongé, brûlé vif par toute cette haine qui l'habitait.
A moins qu'il n'ait retrouvé du boulot...
J'espère juste qu'il n'est pas prof, car être parmi ses élèves doit être des plus traumatisant.
Géo paraît moins haineux. Désespéré et hargneux certes, mais moins haineux.

Écrit par : David | 22/01/2013

Géo, vous ne dérangez personne, au contraire, on vous adore. Vous nous prouvez chaque jour que l'aide au suicide est une excellente chose.

Écrit par : Ollon | 22/01/2013

David & Ollon@ Je n'ai jamais senti la moindre haine chez Scipion. Très conservateur, avec beaucoup d'arguments et une très grande culture. On ne peut malheureusement pas en dire autant de vous, dont la principale caractéristique est l'invective ou l'insulte sans argument.
En fait, vous rêvez d'enfermer vos adversaires idéologiques dans des camps de concentration et vous les traitez de fascistes...

Écrit par : Géo | 22/01/2013

Géo@, vous vous trompez lourdement. Etre conservateur n'a rien de négatif en soi. Or "Scipion" s'employait à rabaisser les étrangers sur le seul prétexte qu'ils sont étrangers et à traiter de sous-homme tout ce qui est non-caucasien, et surtout du sud. De plus l'agressivité qu'il y mettait faisait froid dans le dos, un peu comme vous dans vos grands jours. A chacun sa manière de décompresser mais la sienne était franchement craignos. Paix à son âme à ce "Scipion"...

Écrit par : David | 22/01/2013

"De plus l'agressivité qu'il y mettait faisait froid dans le dos, un peu comme vous dans vos grands jours."
Oui, quand on constate l'extrême mauvaise foi de nos interlocuteurs. Comme image miroir de l'affirmation agressive d'en face. Ces histoires d'idéologie sont absolument passionnantes. (idéologie = représentation du monde, Weltanschauung) et comme toutes passions, induisent parfois des réactions enflammées.
Personnellement, je ne vous cacherais pas que je suis complétement perdu politiquement. Et pourtant, je voudrais le meilleur pour ce pays et les gens qui l'habitent. C'est une situation pour le moins étonnante. Le développement ici s'est fait d'une façon extrêmement sauvage et il n'est pas difficile de voir que cela va mal se passer dans un futur plus ou moins proche, et qu'aucun parti ne répond vraiment à ces problèmes. Donc être réactionnaire me paraît être la seule réponse possible. Si vous avez un projet politique qui tiendrait compte de l'avenir de vos enfants (je n'en ai pas), dites-le nous. Cela intéresse tout le monde et je me ferai un plaisir de vous en démontrer les impossibilités.
Je vois Scipion exactement sur cette ligne. Pour ma part, je n'ai pas plus d'admiration pour ces caucasiens (nous serions donc des Tchétchènes, des Ingouches ? Ne le dites pas aux Russes, vous ne passeriez pas les frontières...)
que pour les autres "races" d'homo sapiens. Nous avons tous tendance à "croître et multiplier" et nous y réussissons trop bien. A part que si nous ici, nous limitons notre descendance aux enfants que nous sommes capables de nourrir et élever, ce n'est de loin pas le cas pour le reste de l'humanité. Ce qui pose un léger problème, et si vous n'en êtes pas conscient, cela viendra très vite.

Je vous signale à côté de cela que la communication par écrit dans les commentaires de blogs est forcément réductrice. Cela dérape sur la moindre virgule...

Écrit par : Géo | 22/01/2013

Le tordu crétin d'à côté vous dit merdre alors, Pétard. Point tordu et point tondu. Lucide sur les gens et l'état de notre monde. Ne vous en déplaise, majesté. Quand on ose traité les personnes par-dessous la jambe, comme vous et quelques autres, Pétard, sans aucun humour, juste pour démolir la personne, on en vient à l'ethnocide dont Balkan Girl tente désespérément de définir les lignes et les enjeux. Mais comme sur cette plate-forme de 24 Heures circule aussi bien la lumière que l'obscurité des âmes, c'est la démocratie et le monde n'est point parfait, la décision de la direction de 24 Heures amène à définir les lignes de pensée de chacune et de chacun. Ce n'est pas un mal. On sait désormais que le camp fascisant de gauche et de droite a de nombreux adeptes et qu'il se retrouve en tous points. Les extrêmes n'ont jamais réussi à faire le bonheur des peuples. Bien au contraire. Ils ont tenté de tuer l'âme de l'Harmonie, de la Paix, de l'Amour. Mais l'Amour sera à jamais le plus fort dans l'Histoire des Hommes. Foi de pachakmac.

Écrit par : pachakmac | 22/01/2013

Tiens! Quelqu'un s'est reconnu dans «crétin d'à côté» ou peut-être «Sa Foi à géométrie variable» ou encore «Seine Heilige»... Et il me dit: merde alors, Pétard ! Ça me rappelle un juge militaire, devant lequel j'avais dû courber l'échine pour une histoire de défection à un cours de répét et qui m'avait lancé solennellement: «Je vous punis d'une réprimande»! En sortant du Tribunal, j'étais plié en quatre.

Bon, ok, merde à moi, je garde mon sérieux, je ne rigole pas... Merde à moi. Et punkt schluss!

Mais VOUS alors, Ali Babacool et les quarante vertus, vous ne vous rendez même pas compte de votre infinie suffisance:
«sur cette plate-forme de 24 Heures circule aussi bien la lumière que l'obscurité des âmes.»

Merci pour les âmes obscures... damnées dans le brasier de l'enfer... Heureusement que la Lumière de votre connerie est avec vous!

Écrit par : petard | 22/01/2013

« Paix à son âme à ce "Scipion"...»

Oh! mais je ne crois pas qu'il a rendu l'âme le bonhomme; mais juste qu'il a jeté l'éponge... pour un temps peut-être. Sûr, qu'il vous lit en diagonale tous les jours... en se disant que du côté de la «lueur» on avait atteint le fond du fond du fond... du fond du Tonneau des Danaïdes.

Écrit par : petard | 22/01/2013

Eh, bien votre traducteur à du boulot! Et ça va vous revenir cher! Il y a Google traduction, pour économiser. Voci la Phrase traduite
En serbe:
Ех, добро ваш преводилац на посао! И то ће бити скупо!
en croate:
Eh, dobro vaše prevoditelj raditi! I to će biti skuplji!
En macédonien:
Еј, добро вашиот преведувач на работа! И тоа ќе биде скапо!
et en albanais:
Eh, edhe përkthyesi tuaj për të punuar! Dhe kjo do të jetë i shtrenjtë!
A vous de juger...
En bosniaque il n'y a pas sur Google traduction, mais d'ex yougoslave m'avais dit que l'ex langue, était le serbo-croate. Mais d'autres bosniaques que j'eus connus, entre eux parlait le bosniaque.
En espérant vous avoir rendu service.

Écrit par : Y.Diot | 23/01/2013

...et avec votre esprit, Pétard! On casse la vaisselle? Bien. Très bien. Il ne fallait pas être très futfut pour savoir que vous m'attaquiez sans citer mon nom. Mais d'idiot j'en revendique la paternité si idiot c'est de répondre à des personnes qui m'injurient en tentant de calmer le jeu. Mais voilà. On ne calme pas des revanchards, des frustrés, et des dogmatiques fâchés avec la lumière. Il faut foutre le feu aux mots et dire du fond du coeur toutes les choses qui font mal. Garder vos idées pour vous, Pétard. Je m'accorde avec les gens de paix. Pas avec celles et ceux qui usent de haine et de bassesse pour fracasser l'Autre, le différent à leur bonne parole idéologique. Je ne compte pas sur vous pour m'aider en quoi que ce soit ou pour participer à quelque chose de constructif et de créatif. Restez chez vous, Pétard, et en famille avec vos petits copains qui vous ressemblent comme deux gouttes d'eau.

Écrit par : pachakmac | 23/01/2013

Un bon language gueerrier pour la paix! Quelqu'un a une lampe de poche? Sa Lumière n'éclaire pas plus que la Lune, moins même!

Écrit par : Tri-Octet Infernal | 23/01/2013

Et vous en rajouter quelques couches... Vous êtes vraiment incorrigible... Autant de problèmes de lecture, de vocabulaire, de discernement, sans être aidé par un ami, c'est triste...

1. Je ne vous attaque pas... J'émets une critique.

2. En vous traitant de crétin ou de tordu, je ne vous injurie pas; j'exprime un avis très personnel, même si l'Académie ne m' a pas donné qualité pour poser un diagnostic. J'exerce ma liberté d'expression et de pensée sur la base de ce que j'ai retenu de vos écrits et de votre «philosophie».

«On ne calme pas des revanchards, des frustrés, et des dogmatiques fâchés avec la lumière.»
Là, franchement, ça serait bien de consulter avant qu'il ne soit trop tard...
«Je m'accorde avec les gens de paix. Pas avec celles et ceux qui usent de haine et de bassesse pour fracasser»
... Troubles délirants de la persécution.. Hélas, il n'y a pas que le «forcené de Bienne»!

Écrit par : petard | 23/01/2013

Les commentaires sont fermés.